Hommage au Hirak

22 février 2019: des millions d’Algériens occupent les rues du pays pour exprimer leur volonté d’une Algérie libre et digne de l’histoire des martyres. 

Chaque vendredi devient alors une fête de la liberté, un manifeste de la démocratie dans ce qu’elle a de plus beau, un combat pour arracher les droits d’un peuple opprimé. 

Ce mouvement devient chaque jour plus fort et plus uni. À travers le monde, d’autres peuples s’en inspirent, d’autres mouvements naissent dans l’espoir de voir disparaître les régimes corrompus.

Face à un pouvoir qui enferme des journalistes et des militants pacifiques et réprime les droits à l’expression, le Hirak ne faiblit pas et les Algériens continuent à occuper les rues.

19 février 2021: le journaliste Khaled Drareni est libéré après 10 mois d’emprisonnement. 

L’espoir – carburant du pays depuis des générations – ne s’est pas éteint. 

 » Quand je désespère, je me souviens que tout au long de l’histoire, la voix de la vérité et de l’amour a toujours triomphé. Il y a eu dans ce monde des tyrans et des assassins, et pendant un moment ils peuvent sembler invincibles, mais à la fin, ils tombent toujours.  » – Gandhi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *